Quand l’ordinateur compose la partition

Le Deep Artificial Composer (DAC) se limite pour l’heure aux compositions à une seule voix, dans le style des musiques folkloriques irlandaises ou klezmer. Le DAC produit des partitions musicales, pas des fichiers audio. « Il est capable de produire des mélodies complètes et inédites, dotées d’un début et d’une fin, et avec les caractéristiques particulières du genre musical choisi », explique dans un communiqué Florian Colombo, développeur de l’outil. L’Intelligence artificielle (IA) est déjà capable de composer des partitions musicales, souvent en faisant appel à la théorie musicale.

Source: www.rtbf.be

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s