France :  L’UPFI (Union des Producteurs phonographiques Français Indépendants) appelle à un changement du mode de répartition des revenus sur le streaming 

Comme l’explique Stephan Bourdoiseau, patron de Wagram, les revenus sont pour l’instant répartis en fonction du volume global du streaming, ce qui fait qu’un abonné qui écoute beaucoup de choses différentes ne génère que peu de revenus pour chacun des artistes qu’il écoute. « Comme nous sommes dans un marché fermé, cela produit un phénomène d’aspiration » précise-t-il en indiquant que, du coup, les revenus se concentrent sur un petit nombre artistes. Les producteurs y voient donc un enjeu de diversité car le phénomène assèche le financement des productions les moins écoutées. Pour Vincent Frérebeau, la mise en œuvre d’une rémunération affectant les revenus à ce qui est réellement écouté par l’abonné serait plus respectueux du consommateur et de ses motivations.

Source: www.irma.asso.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s