Durant une semaine, la dixième édition du festival a réuni dans la capitale ivoirienne une pléiade de stars internationales, de Salif Keïta à Tiken Jah Fakoly en passant par Black M, dans une atmosphère survoltée. Un nouveau cycle s’ouvre à présent pour l’événement créé par A’Salfo, le leader de Magic System

 

.En programmant deux soirées à l’Institut Français dans le quartier du Plateau, et en lançant une série de concerts à Adiaké (à 100 kilomètres d’Abidjan), le Femua étend aussi son empire. On remarquera d’ailleurs que pour la première fois une dizaine de journalistes internationaux (belge, suisse, français, espagnol, allemand, américain…) ont été invités sur place. Signe peut-être qu’A’Salfo souhaite toucher une audience plus large ou convaincre de nouveaux sponsors.

Source: www.jeuneafrique.com

Publicités