Le Conseil fédéral n’est pas de cet avis, montre sa réponse publiée jeudi. « Dans une société très segmentée, une partie du public ne peut être atteinte que par des offres spécifiques, qui remplissent dès lors une fonction concrète dans le cadre du mandat de service public. »

L’exécutif refuse également d’obliger la SSR à présenter un modèle de contenus qui permette aux médias privés d’utiliser les productions disponibles dans sa médiathèque. Selon lui, cela irait trop loin et supposerait une réglementation étatique inapte à renforcer le système des médias électroniques suisses, défend-il.

Source: www.bilan.ch

Publicités