Pour faire émerger leurs poulains, les labels ne rechignent pas à la dépense. Depuis le début de l’année, ils ont investi 4,5 milliards de dollars (4,23 milliards d’euros) dans la découverte, l’accompagnement et la promotion des artistes, affirme une enquête de l’International federation of Phonographic Industry (IFPI) publiée mercredi 29 novembre.

Bien qu’elles aient dû faire face une chute vertigineuse du marché depuis de nombreuses années – les ventes mondiales de musique ont progressé en 2015 pour la première fois depuis près de vingt ans – les maisons de disques ont maintenu leurs investissements. Elles consacrent 27 % de leur chiffre d’affaires dans le développement des artistes.

Source: www.lemonde.fr

Advertisements