En Egypte, le printemps de la scène musicale indépendante 

Dans un pays qui fait surtout la une de l’actualité pour son instabilité politique et la répression des opposants, l’effervescence de la scène musicale apporte une fraîcheur opportune. Et permet à l’Egypte, nation la plus peuplée du monde arabe, de rayonner à nouveau sur la scène culturelle.

Ce mouvement « a trouvé un public (…) parce qu’il est devenu accessible sur internet et non sur le marché dominé par ceux qui éditent les CD », explique à l’AFP Tamer Abou Ghazaleh, un musicien palestinien né au Caire, co-fondateur de Ma3azef, un magazine en ligne de critique musicale.

Source: www.slateafrique.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s