Les grands pays européens, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, la France et l’Italie ont des marchés suffisamment grands pour permettre aux artistes locaux de se développer, mais la plupart des pays n’ont pas accès à ce type de marchés. D’ou l’idée de mettre en place un festival qui permette de faire mieux connaître ces artistes (…) On a une monnaie commune, mais on connaît fort peu les artistes des pays voisins. C’est un paradoxe européen. Il est important que le marché européen s’organise pour faciliter cette circulation du répertoire. Je n’ai rien contre la musique anglo-saxonne, au contraire, mais j’aimerais aussi qu’on entende davantage des artistes venant du Luxembourg, du Portugal ou de Lettonie ». Peter Smidt – Eurosonic

Source: www.irma.asso.fr

Advertisements