Après plus de deux ans de travaux préparatoires, Bruxelles devrait enfin rendre publique, fin septembre, sa réforme du copyright. Le Monde a eu accès aux textes – une directive et un règlement, tous deux en cours de finalisation.

Très sensible, le sujet inquiète les lobbys audiovisuels et les géants de l’Internet, qui ont fait le siège de la Commission européenne ces derniers mois. Ceux-ci devraient continuer à beaucoup s’agiter : les propositions retenues, sans être radicales, pourraient en effet les obliger à changer leurs pratiques.

Parmi les mesures les plus significatives, Bruxelles entend doter les éditeurs de presse d’un « droit voisin », un équivalent du droit d’auteur attribué à des personnes qui n’en sont pas (interprètes, diffuseurs, etc.). Le but ? Qu’ils puissent mieux négocier avec Google et d’autres une rémunération pour les contenus que ces acteurs de l’Internet agrègent partiellement et dont ils tirent, indirectement, des revenus publicitaires.

Source: www.lemonde.fr

Advertisements