Emmanuel Négrier, de l’université Montpellier-I, dresse un bilan contrasté des rendez-vous musicaux de l’été en France.

Source: next.liberation.fr

Publicités