« [L]es artistes émergents et la prochaine génération de créateurs se retrouvent face à une situation intenable dans laquelle gagner leur vie par leur travail devient de plus en plus délicat », peut-on lire dans le courrier envoyé à Jean-Claude Juncker.
 
Si l’intérêt d’Internet dans la diffusion des œuvres et de la culture est remarqué et salué, les auteurs du courrier signale que des « acteurs dominants du marché, comme YouTube, sont des plateformes construites sur des contenus téléchargés ou agrégés par les utilisateurs, qui ne fournissent pas ou trop peu de rémunération pour nos œuvres ».

Source: www.actualitte.com

Publicités