Alda Greoli souhaite donc imposer, lors des futures négociations des contrats-programme, d’application dès 2018, une présence plus importante des artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans les festivals wallons, « mais en fonction des spécificités du festival. Les montants alloués à ceux-ci dépendront du respect ou non des contrats-programmes conclus, sans pour autant que la FWB n’exige cette présence accrue ».

Source: www.rtbf.be

Publicités