En quelques semaines (elle a pris ses fonctions le 18 avril), elle a réussi à engloutir la montagne de dossiers culturels en cours. Elle s’exprime avec la même aisance à propos du tax shelter et de la défiscalisation de l’achat d’œuvre d’art (domaines où elle va continuer la discussion avec le Fédéral) qu’à propos des commissions d’avis, de la musique baroque dont elle est passionnée, de l’Italie dont sa famille est originaire ou de ses trois fils dont l’un est historien de l’art.

Source: plus.lesoir.be

Advertisements