Apprendre l’art de la guerre digitale

Je suis, depuis 15 ans, une observatrice neutre de ces jeux de pouvoir, je les décode pour mes clients, je suis une sorte de « netnologue ». En théorie, ces armes sont à la disposition de tous mais en réalité, elles sont bien mieux maîtrisées par une minorité de dogmatiques ou les GAFA. Comme l’a dit Xavier Delaporte, c’est un pharmakon. C’est-à-dire que c’est à la fois le remède et le poison, une arme pour détruire, un outil pour construire. Mon ambition est que ces techniques soient connues du plus grand nombre pour que le remède soit supérieur au poison, pour un progrès partagé.

Source: www.influencia.net

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s